Repenser nos infrastructures sportives, notre habitat et nos associations

Le domaine sportif et l’habitat feront l’objet de mesures novatrices;

La grille d’attribution des subventions  aux associations biarrotes sera revisitée et inclura notamment des critères de conscience environnementale.

  • Construire un bowl de skate et skate park outdoor à la Côte des Basques pour offrir une alternative à l’utilisation actuelle de lieux non adaptés.
  • Créer dans les quartiers des « points sportifs/ city stades » pour tous.
  • Configurer un parcours sportif d’extérieur du Phare à la Côte des Basques.
  • Rénover le Jaï Alai.
  • Développer de nouveaux jumelages autour du golf.
  • Optimiser les structures à destination des clubs de surf, du sauvetage côtier et des écoles de surf privées.
  • Pérenniser les compétitions existantes, retour à une compétition fédérale d’envergure.
  • Créer une compétition World Surf League de shortboard.
  • Harmoniser la répartition de l’espace du domaine public de la plage entre les différents intervenants, professionnels, associatifs ou de surveillance de baignades.
  • Faire fonctionner à l’année les douches existantes et en installer de nouvelles en saison
  • Soutenir l’accompagnement des surfeurs de haut niveau se destinant à une carrière sportive professionnelle.
  • Proposer un lieu d’accueil de la culture surf
  • Développer des échanges de clubs de surf de Biarritz avec les clubs des provinces basques du sud et d’autres clubs européens.
  • Construire une résidence d’habitat partagé intergénérationnel.
  • Aménager une résidence partagée étudiants/ saisonniers, afin de faciliter l’hébergement de ces derniers pendant l’été et ainsi venir en aide au commerce et à l’activité hôtelière en développant des solutions adaptées et localement concertées.
  • Dans le cadre des nouvelles opérations de promotion immobilière, prioriser le montage juridique en Organisme de Foncier Solidaire afin de s’appuyer sur le Bail Réel Solidaire et proposer des logements familiaux qui ne seront plus sujets à spéculation.
  • Définir un cahier des charges pour les associations qui bénéficient de subventions.
  • Redéployer un budget global par secteur d’activité.
  • Intégrer de nouveaux critères d’attribution pour les subventions comme l’impact environnemental et l’absence de toute discrimination dans leur fonctionnement.
  • Réaliser un bilan annuel de l’utilisation des ressources.
  • Soutenir la création de la première ferme urbaine municipale ayant notamment pour vocation d’approvisionner les services de restauration collective de la ville en plus d’être un outil pédagogique au service de nos jeunes.